Nouveau shop, 10% avec le code BIENVENUE

Possession de cannabis : les peines juridiques

Le cadre de la réglementation sur le cannabis remonte à la loi du 31 décembre 1970, relative « aux mesures sanitaires de lutte contre la toxicomanie et à la répression du trafic et de l’usage illicite des substances vénéneuses ».

Considéré comme produit illicite classé stupéfiant, le cannabis est donc illégal en France. La loi fait la distinction entre consommation, possession et trafic de cannabis. Alors, que risque-t-on pour usage de drogues ? Quelles sont les peines juridiques pour le cannabis ?

Peine encourue en cas de détention de stupéfiant

Si les forces de l’ordre vous trouvent en possession de cannabis, et même si la quantité confisquée est dérisoire, il s’agit d’un délit. La loi prévoit une peine allant jusqu’à 1 an d’emprisonnement et/ou 3 750 euros d’amende, conformément à l’article 3421-1 du Code de la Santé Publique.

S’il s’agit d’une première fois, le procureur décide le plus souvent d’une mesure alternative aux poursuites, avec l’orientation vers un établissement de soin, éducatif ou d’insertion sociale ou un stage de sensibilisation aux dangers des stupéfiants

Les mineurs, quant à eux, sont convoqués à une audience devant un juge qui décidera d’une mesure éducative. Les parents sont immédiatement informés du délit. En cas de découverte de cannabis lors d’une perquisition de la police, notez que leur responsabilité peut être engagée.

À lire aussi >> Amende pour détention de cannabis : quel est le tarif ?

Législation sur le trafic de cannabis

En cas de don ou de vente de cannabis illégal, quelle que soit la quantité retenue, il est possible d’encourir une peine pour possession de drogue pouvant aller jusqu’à 10 ans d’emprisonnement. Une amende forfaitaire maximale de 7 500 000 euros (article 222-37 du Code Pénal) peut également être envisagée. Ce montant peut être minoré ou majoré selon la date de paiement.

Une telle condamnation pèse lourd dans le parcours professionnel du prévenu, puisqu’elle figure dans son casier judiciaire. Elle peut par la suite gêner l’accès à certaines professions (travailler auprès d’enfants ou dans la fonction publique par exemple).

À lire aussi >>  La légalité du cannabis en France : les risques et lois

Meilleures ventes

du mois

Amendes en cas de cannabis au volant

Il est formellement interdit de prendre le volant après avoir consommé du cannabis, même si plusieurs heures se sont écoulées. L’article L235-1 du Code de la route punit de 2 ans d’emprisonnement et 4 500 euros d’amende tout individu ayant pris l’initiative de conduire sous drogue au volant

Au-delà de cette sanction pour conduite sous stupéfiant, c’est surtout la vie du conducteur et de ses passagers qui est en danger, du fait de l’important risque d’accident.

Sanctions pour le cannabis et l’alcool au volant

Si de surcroît, le conducteur se trouve sous l’emprise de l’alcool (0,5 g d’alcool par litre dans le sang), les peines juridiques pour le cannabis et la boisson sont portées à 3 ans d’emprisonnement et 9 000 euros d’amende

Les contrôles peuvent être effectués de façon aléatoire, en cas d’indices de consommation lors d’un contrôle de routine, ou en cas d’accident de la route. Ces contrôles sont réalisés par les policiers et les gendarmes sur réquisition judiciaires.

Pour aller plus loin >> Test salivaire du cannabis : durée, sanctions, autotest

Nos promos du moment

Nos derniers articles

achat de beuh et cannabis

Achat weed et cannabis en ligne légal​

Space cake : les 10 meilleures recettes !

L’histoire du cannabis en Inde

Qu’est-ce que le Kief ou Skuff (cannabis) ?

Est-ce que le CBD est bon pour le cœur ?

Le CBD peut-il provoquer un AVC ?

Dundees sur les réseaux !

Elue meilleure Fleur 2023

Le produit le mieux noté de l’année

Frosted Gelato Cali

Embrace the Chill, Ignite the Spirit

4.50 (4) avis

À partir de

4,80 €/g

«Livraison efficace»

Sophie M.

Avis publié le 20.08.23

«Saveur sublime et effet relaxant, je suis conquis.»

Lucas T.

Avis publié le 15.08.23

«Parfait pour se détente.»

Chloé D.

Avis publié le 08.08.23